N & E
Napoléon & Empire

1840. Retour des cendres de Napoléon

Chronologie de l'ère napoléonienne : [Chrono-galerie] [1769-1788] [1789-1793] [1794-1795] [1796] [1797] [1798] [1799] [1800] [1801] [1802] [1803] [1804] [1805] [1806] [1807] [1808] [1809] [1810] [1811] [1812] [1813] [1814] [1815] [1816-1821] [1840]
L'église Saint-Louis des Invalides à Paris
L'église Saint-Louis des Invalides à Paris
Agrandir

12 mai 1840 – Charles de Rémusat, ministre de l'Intérieur de Louis-Philippe Ier, dépose devant la Chambre des députés un projet de loi ouvrant un crédit d'un million de francs pour le transfert des cendres de Napoléon Ier à l'Église des Invalides  et pour la construction de son tombeau. – 25 mai 1840 – Le projet de loi est discuté à la Chambre. Le rapporteur de la commission est le maréchal Bertrand Clauzel, comte d'Empire. – 26 mai 1840 – Le projet de loi est adopté par 280 voix contre 65.

7 juillet 1840 – La frégate La Belle Poule appareille à Toulon, à destination de Sainte-Hélène. Elle est placée sous le commandement du prince de Joinville, fils cadet de Louis-Philippe Ier, et escortée de la corvette La Favorite. Parmi les membres de l'expédition : Philippe de Rohan-Chabot, attaché d'ambassade à Londres et commissaire chargé de présider aux opérations d'exhumation, les généraux Henri-Gatien Bertrand et Gaspard Gourgaud, le comte Louis-Joseph Marchand, premier valet de chambre de l'Empereur, le comte Emmanuel de Las Cases (fils de l'auteur du Mémorial de Sainte-Hélène), et les fidèles serviteurs Louis-Étienne Saint-Denis dit le Mamelouk Ali, Jean-Abram Noverraz, Jean-Baptiste-Alexandre Pierron, Achille-Thomas-L'Union Archambault et Jacques Coursot.

8 octobre 1840 – La Belle Poule accoste à Sainte-Hélène. – 15 octobre 1840 – Exhumation de Napoléon Ier par des soldats britanniques sous les ordres du général George Middlemore, gouverneur de l'île, en présence de vingt-huit témoins officiels dont Bertrand, Gourgaud, Marchand et Ali , puis convoi funèbre à travers l'île vers le port de Jamestown et transfert du cercueil à bord de la Belle Poule. – 18 octobre 1840 – La Belle Poule appareille à destination de la France.

30 novembre 1840 – La Belle Poule mouille en rade de Cherbourg.

2 décembre 1840 – Accostage de la Belle Poule dans le port militaire de Cherbourg. – 8 décembre 1840 – Le cercueil impérial est transféré sur le bateau à vapeur Normandie , puis dans le port du Havre sur le vapeur La Dorade n° 3, qui commence sa remontée de la Seine vers Paris. – 14 décembre 1840 – La Dorade accoste au pont de Neuilly, à Courbevoie, lequel est décoré d'une colonne de 45 mètres de haut surmontée d'un globe et d'une aigle impériale. – 15 décembre 1840 – Le sarcophage impérial est transféré sur un char long de trente mètres, haut de dix et large de cinq, orné de quatorze statues représentant les victoires les plus éclatantes de l'Empire, tiré par seize chevaux caparaçonnés aux armes de l'Empire. Le cortège passe sous l'arc de triomphe de l'Étoile , descend les Champs-Elysées, traverse la place de la Concorde puis se dirige vers les Invalides . Une foule impressionnante s'est massée sur le parcours. En présence du roi Louis-Philippe Ier, l'Eglise du Dôme reçoit dans l'après-midi le cercueil contenant les cendres de l'Empereur. Napoléon Bonaparte, selon sa volonté, repose à jamais « sur les bords de la Seine, au milieu de ce peuple français qu'il a tant aimé ». Bon-Adrien Jannot de Moncey, maréchal-gouverneur des Invalides, qui a supplié ses médecins de le faire vivre assez pour « recevoir l'Empereur », peut à présent « rentrer mourir ».

Premières années : 1769-1788
Version mobile du site.
Version standard

Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]