N & E
Napoléon & Empire

1815. Les Cent-jours et Waterloo

Chronologie de l'ère napoléonienne : [Chrono-galerie] [1769-1788] [1789-1793] [1794-1795] [1796] [1797] [1798] [1799] [1800] [1801] [1802] [1803] [1804] [1805] [1806] [1807] [1808] [1809] [1810] [1811] [1812] [1813] [1814] [1815] [1816-1821] [1840]
La Butte du Lion sur le champ de bataille de Waterloo
La Butte du Lion sur le champ de bataille de Waterloo
Agrandir

3 janvier 1815 – Traité secret entre la France, l'Angleterre et l'Autriche, destiné à entraver les ambitions prussiennes et russes en Allemagne... – 21 janvier 1815 – Cérémonies expiatoires pour l'anniversaire de la mort de Louis XVI.

12 février 1815 – Hugues Bernard Maret envoie à Napoléon 1er un émissaire, le baron Pierre-Alexandre-Edouard Fleury de Chaboulon, pour lui conseiller de hâter son retour en France afin de profiter de l'impopularité des Bourbons. – 17 février 1815 – Les régicides et les partisans de Napoléon 1er sont chassés de l'Institut. L'Université est supprimée. – 24 février 1815 – Napoléon fait savoir ses intentions à Joachim Murat et lui conseille d'attendre avant d'entreprendre une action. – 25 février 1815 – Trois proclamations au peuple français, datées du 1er mars, sont imprimées sur l'île d'Elbe. – 26 février 1815 – Départ de l'île d'Elbe , à neuf heures du soir, sur le brick l'Inconstant, accompagné d'une flottille de quatre trois-mâts et deux felouques sur lesquels embarquent sept-cents hommes munis de quatre pièces de canons.

1er mars 1815 – Débarquement  à Golfe-Juan , entre Cannes et Antibes. Napoléon proclame que l'Aigle va « voler de clocher en clocher jusqu'aux tours de Notre-Dame  ». Ce jour commence, selon le mot de François-René de Chateaubriand, « l'invasion d'un pays par un seul homme ». – 4 mars 1815 – Arrivée à Digne. – 5 mars 1815 – A midi, arrivée de Napoléon à Sisteron. A onze heures du soir, entrée à Gap. Le gouvernement est informé du débarquement de Napoléon. – 6 mars 1815 – Louis XVIII préside un conseil des ministres pour traiter du retour de Napoléon. Le roi demande la convocation des Chambres. Une ordonnance royale déclare Napoléon Bonaparte traître et rebelle ; tous les commandants de la force armée devront lui « courir sus », le traduire devant un conseil de guerre et le fusiller sur simple constatation de son identité. – 7 mars 1815 – La nouvelle du départ de Napoléon de l'île d'Elbe arrive à Vienne (Autriche). Premier ralliement de troupes royales , à Laffrey. Entrée à Grenoble dans la soirée. – 10 mars 1815 – Napoléon entre à Lyon avec sept mille hommes ; la population lui fait un triomphe. – 11 mars 1815 – Napoléon passe en revue ses troupes sur la place Bellecour ; il prend des décrets pour rétablir le drapeau tricolore, dissoudre les Chambres de Louis XVIII et ordonner à tous les émigrés rentrés après le 1er janvier 1814 de sortir immédiatement de l'Empire ; il quitte Lyon à midi. Le congrès de Vienne déclare : « Napoléon Bonaparte s'est placé hors des relations civiles et sociales et comme ennemi et perturbateur du monde, il s'est livré à la vindicte publique ». – 13 mars 1815 – Napoléon quitte Lyon, vers Mâcon, Chalon-sur-Saône et Dijon. – 18 mars 1815 – La Chambre des Députés déclare que la guerre contre Napoléon Bonaparte est « nationale ». Michel Ney rejoint Napoléon à Auxerre. – 19 mars 1815 – Louis XVIII s'adresse à l'armée pour lui demander de rester fidèle, tout en promettant pardon et oubli aux « enfants égarés ». Il quitte les Tuileries à minuit. Dans la nuit, Napoléon arrive à Montereau. – 20 mars 1815 – Napoléon arrive à Fontainebleau à quatre heures du matin et entre triomphalement à Paris, le jour anniversaire de la naissance du Roi de Rome. A neuf heures du soir il est dans la cour du château des Tuileries  et constitue aussitôt le gouvernement. – 21 mars 1815 – Dernières nominations au gouvernement de l'Empire. Lazare Carnot, ministre de l'Intérieur, est fait comte. – 23 mars 1815 – Louis XVIII publie depuis Lille une ordonnance qui commande à tout Français de désobéir à un ordre de mobilisation émanant de Napoléon Bonaparte. – 24 mars 1815 – Le pouvoir impérial supprime la direction de la librairie et la censure. – 25 mars 1815 – Les lois votées par les assemblées révolutionnaires contre les Bourbons sont réactualisées. Le traité de Vienne unit les Alliés contre Napoléon. – 26 mars 1815 – La garde nationale de Paris aura l'Empereur comme commandant. – 27 mars 1815 – Le Conseil d'État annule la déchéance de Napoléon 1er. – 29 mars 1815 – Malgré les conseils de Napoléon, Joachim Murat déclenche la guerre contre l'Autriche en Italie. – 30 mars 1815 – L'Université impériale, supprimée par Louis XVIII le 17 février, est rétablie. Murat publie le manifeste de Rimini, appelant à l'unité et à l'indépendance italienne.

4 avril 1815 – Napoléon 1er écrit aux souverains européens pour faire savoir qu'il accepte le traité de Paris du 30 mai 1814. – 9 avril 1815 – Victoire des Autrichiens sur Murat à Ochiobello. – 14 avril 1815 – Benjamin Constant est prié de rédiger une Constitution. – 17 avril 1815 – Napoléon 1er s'installe au palais de l'Élysée . – 20 avril 1815 – Les Parisiens sont informés, par le tir de cent coups de canon, que le drapeau tricolore flotte à nouveau sur toutes les villes de France. – 22 avril 1815 – Publication de l'Acte additionnel aux constitutions de l'Empire. – 25 avril 1815 – Les Alliés prennent l'engagement de ne pas déposer les armes avant d'avoir abattu Napoléon.

2 mai 1815 – Louis XVIII, dans un manifeste publié à Gand, appelle le peuple français à chasser l'usurpateur. – 3 mai 1815 – Défaite de Joachim Murat à Tolentino. – 6 mai 1815 – Napoléon 1er prend un bain de foule au faubourg Saint-Antoine. – 8 mai 1815 – Lucien Bonaparte se réconcilie avec Napoléon et recouvre ses droits au sein de la famille impériale. Premier tour des élections à la Chambre des Représentants. – 12 mai 1815 – Les Alliés confirment leur décision du 25 avril. – 15 mai 1815 – Rébellion royaliste en Vendée. – 21 mai 1815 – Murat s'enfuit d'Italie. – 22 mai 1815 – Second tour des élections à la Chambre des Représentants ; sont élus 500 libéraux, 80 bonapartistes et une quarantaine de républicains. – 25 mai 1815 – Murat débarque à Cannes et offre sans succès ses services à Napoléon. – 26 mai 1815 – Le Tsar Alexandre 1er, l'empereur d'Autriche François 1er et le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III se mettent à la tête de l'armée « de la libération ». – 26 mai 1815 – Soumission de la quasi-totalité des Vendéens.

1er juin 1815 – Assemblée du Champ-de-Mai. Prestation de serment de l'Empereur aux nouvelles constitutions de l'Empire. – 2 juin 1815 – Le gouvernement français fixe la liste des cent dix-sept pairs de France. La Chambre des Communes anglaise vote un budget de 3 169 622 livres sterling pour les dépenses de guerre en 1815. – 4 juin 1815 – Distribution des aigles de l'armée dans la grande galerie du Louvre. Election à la présidence de la Chambre des Représentants de Jean-Denis Lanjuinais, candidat du parti libéral, avec 189 voix contre 49 pour Philippe-Antoine Merlin de Douai, candidat bonapartiste. – 8 juin 1815 – Constitution de la Confédération germanique à Vienne. – 9 juin 1815 – Dans la capitale autrichienne, signature du texte définitif du traité de Vienne qui fixe l'état de l'Europe. – 12 juin 1815 – Napoléon quitte Paris pour rejoindre l'armée. – 14 juin 1815 – Proclamation à ses troupes. Début d'une nouvelle révolte en Vendée. – 15 juin 1815 – L'armée française franchit la Sambre. La campagne de Belgique débute par une victoire sur les Prussiens à Gilly, près de Charleroi. – 16 juin 1815 – L'ennemi subit des pertes sévères à Ligny, dans la plaine de Fleurus, mais il n'est pas anéanti. Michel Ney échoue devant Arthur Wellesley de Wellington, à la bataille des Quatre-Bras. – 18 juin 1815 – Bataille de Mont-Saint-Jean (dite de Waterloo). – 20 juin 1815 – Victoire de Jean Maximilien Lamarque sur les Vendéens à Rocheservière. – 21 juin 1815 – Retour de Napoléon à l'Élysée. Les chambres parlementaires se montrent hostiles. – 22 juin 1815 – Abdication en faveur de Napoléon II. Joseph Fouché forme un gouvernement provisoire. – 25 juin 1815 – Napoléon 1er quitte Paris pour Malmaison . Début de la Terreur blanche dans le Midi. Louis XVIII rentre en France. – 28 juin 1815 – Louis XVIII annonce qu'il punira tous ceux qui se sont ralliés à l'Usurpateur entre le 1er et le 23 mars mais qu'il pardonnera ceux qui l'ont fait plus tard. – 29 juin 1815 – Napoléon part pour Rochefort. Gebhard Leberecht von Blücher arrive devant Paris.

3 juillet 1815 – Convention militaire de Saint-Cloud. L'armée française doit se replier derrière la Loire. Napoléon arrive à Rochefort. – 6 juillet 1815 – Entrée des troupes alliées dans Paris. – 7 juillet 1815 – Mise en place par le comte d'Artois du ministère Talleyrand-Fouché. – 8 juillet 1815 – Retour de Louis XVIII à Paris ; il est accueilli par le comte Gilbert Joseph Gaspard de Chabrol de Volvic, préfet de la Seine ; c'est ce dernier qui utilise pour la première fois l'expression "Les Cent-Jours" pour qualifier la période du 20 mars au 22 juin 1815. – 13 juillet 1815 – Apprenant que Fouché, qui lui avait promis un passeport pour émigrer aux Etats-Unis d'Amérique, compte en fait le livrer aux royalistes, Napoléon 1er se résigne à se rendre aux Anglais. – 15 juillet 1815 – Napoléon embarque à Rochefort sur le HMS Bellerophon, commandé par le capitaine Frederick Maitland, qui appareille vers l'Angleterre .

7 août 1815 – Napoléon est transféré à bord du HMS Northumberland, qui appareille à destination de Sainte-Hélène, île située au milieu de l'Atlantique sud.

16 octobre 1815 – Sainte-Hélène.

10 décembre 1815 – Napoléon est transféré du pavillon des Briars, où il était logé depuis son arrivée, à Longwood .

Années suivantes : 1816-1821
Version mobile du site.
Version standard

Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]