N & E
Napoléon & Empire

1801. L'organisation du pouvoir

Chronologie de l'ère napoléonienne : [Chrono-galerie] [1769-1788] [1789-1793] [1794-1795] [1796] [1797] [1798] [1799] [1800] [1801] [1802] [1803] [1804] [1805] [1806] [1807] [1808] [1809] [1810] [1811] [1812] [1813] [1814] [1815] [1816-1821] [1840]
Le Concordat de 1801
Le Concordat de 1801
Agrandir

5 janvier 1801 – Cent trente Jacobins, accusés de complicité dans l'attentat de la rue Saint-Nicaise, sont déportés aux Seychelles sans jugement. –  7 janvier 1801 – Début du procès des auteurs de l'attentat. Cinquante-deux citoyens sont mis en état de surveillance par arrêté consulaire ; il leur est interdit de résider dans la Seine et départements voisins ; sont concernés, entre autres, les anciens conventionnels Bayle, Lecointre, Laignelot et Sergent. –  9 janvier 1801 – Condamnation à mort de Demerville, Arena, Ceracchi et Topino-Lebrun. –  11 janvier 1801 – Exécution de Chevalier. –  15 janvier 1801 – Signature de l'armistice de Trévise entre les armées françaises et Autrichiennes d'Italie. –  18 janvier 1801 – Carbon, agent royaliste et l'un des principaux instigateurs de l'attentat de la rue Saint-Nicaise, est arrêté. –  20 janvier 1801 – Exécution de Metge et de deux de ses amis. –  28 janvier 1801 – Le royaliste Saint-Réjant est arrêté. –  30 janvier 1801 – Exécution de Ceracchi et de ses complices du « complot des poignards », Arena, Dermerville et Topino-Lebrun.

6 février 1801 – Signature de l'armistice de Foligno entre Joachim Murat et le roi de Naples. Napoléon Bonaparte décide de limiter à trente mille le nombre d'enfants trouvés que le gouvernement entretiendra ; les secours aux filles-mères sont supprimés « comme contraires aux bonnes moeurs ». –  7 février 1801 – Les crimes de rassemblement séditieux, rébellion, assassinat et brigandage deviennent passibles de tribunaux spéciaux ; ceux-ci se passent de jury et ne sont susceptibles d'appel ni de recours en cassation. –  9 février 1801 – La paix entre la France et l'Autriche est signée à Lunéville. –  13 février 1801 – A cette occasion, Bonaparte adresse un message au Sénat, au Corps législatif et au Tribunat : « Elle [la paix] est telle que le voulait le peuple français. Son premier voeu fut la limite du Rhin ; des revers n'avaient point ébranlé sa volonté, des victoires n'ont pas dû ajouter à ses prétentions ». –  27 février 1801 – Le Premier consul écrit au tsar Paul Ier : « L'arrogance et l'insolence des Anglais n'ont point d'exemple. »

4 mars 1801 – Début de la présidence de Thomas Jefferson, dans la nouvelle capitale des États-Unis, Washington. –  6 mars 1801 – Des négociations s'ouvrent à Paris avec la Russie. Un corps expéditionnaire anglais débarque en Égypte, sous le commandement du général Abercromby. –  8 mars 1801 – Les quatre départements de la rive gauche du Rhin sont réunis à la France. –  14 mars 1801 – Démission de William Pitt, qui est remplacé comme chef du gouvernement du Royaume-Uni par Henry Addington. –  15 mars 1801 – Une loi prévoit la construction de trois nouveaux ponts à Paris ; ils deviendront plus tard les ponts d'Austerlitz, de Saint-Louis et des Arts. –  18 mars 1801 – Signature de la paix de Florence entre le royaume de Naples et la France. –  21 mars 1801 – Réunion du duché de Parme à la France. Signature du traité d'Aranjuez entre la France et l'Espagne. Défaite de l'armée d'Orient à Canope devant les Anglais. –  23 mars 1801 – Le tsar Paul Ier est assassiné ; son fils Alexandre Ier lui succède. –  28 mars 1801 – Installation d'une commission chargée de rédiger le code criminel. –  29 mars 1801 – Signature d'un traité avec le royaume de Naples : il subira l'occupation française et ses ports seront interdits aux Anglais.

1er avril 1801 – Ouverture du procès de Carbon et Saint-Réjant devant le tribunal criminel de Paris. –  2 avril 1801 – Horatio Nelson et son escadre bombardent Copenhague . –  21 avril 1801 – Carbon et Saint-Réjant sont guillotinés. –  29 avril 1801 – Napoléon Bonaparte, agissant en tant qu'arbitre du conflit qui oppose les centralistes et les fédéralistes de la République helvétique, leur propose l'acte de Malmaison ; personne n'est satisfait.

8 mai 1801 – A Saint-Domingue, Toussaint Louverture promulgue une constitution. –  12 mai 1801 – A Paris, conférence préliminaire avec Monseigneur Giuseppe Spina au sujet du Concordat. –  13 mai 1801 – Découpage de la République cisalpine en douze départements. –  20 mai 1801 – Début de la « guerre des oranges » entre l'Espagne et le Portugal. –  28 mai 1801 – Signature de la paix entre l'Angleterre et le Danemark.

3 juin 1801 – Napoléon et Joséphine reçoivent à Malmaison  les souverains d'Étrurie. –  6 juin 1801 – Signature entre l'Espagne et le Portugal du traité de Badajoz qui met fin à la « guerre des oranges ». –  17 juin 1801 – Signature de la paix entre l'Angleterre et la Russie ; la ligue des neutres a vécu. –  21 juin 1801 – Arrivée à Paris du cardinal-secrétaire d'État Ercole Consalvi, remplaçant Monseigneur Spina ; il arrive avec les pleins pouvoirs pour conclure et signer le Concordat. –  22 juin 1801 – Création de soixante courtiers de commerce auprès de la Bourse de Paris par arrêté consulaire. –  27 juin 1801 – Capitulation des forces françaises du Caire et évacuation de la ville. –  29 juin 1801 – Absence de résultat du concile national tenu à Paris afin de rétablir la paix et l'unité de l'Église de France.

12 juillet 1801 – Joseph Bonaparte reçoit la mission de négocier et de signer un Concordat ; il aura pour adjoints le conseiller d'État Emmanuel Crétet et de l'évêque Etienne-Alexandre Bernier. –  14 juillet 1801 – Proclamation du Premier consul Napoléon Bonaparte : « Jouissez, Français, jouissez de votre position, de votre gloire et des espérances de l'avenir ». –  15 juillet 1801 – Le Concordat est signé . –  19 juillet 1801 – Le jeu des grandes eaux reprend à Versailles ; l'affluence est immense, favorisée par la concommittance du dimanche et du décadi. –  23 juillet 1801 – Il est décidé que Louis Ripault, le bibliothécaire du Premier Consul, remettra chaque jour à celui-ci une analyse du contenu des journaux quant à la politique, la religion et l'esprit public ; il est aussi chargé de lire tous les livres, brochures, pièces de théâtre, affiches, annonces, etc., et d'en présenter un résumé. Le même jour, début de la discussion du Code civil au Conseil d'État. –  31 juillet 1801 – Organisation de la gendarmerie nationale.

3 août 1801 – Installation d'une commission chargée de rédiger le code commercial. –  5 août 1801 – Une attaque du port de Boulogne par Horatio Nelson est répoussée. –  6 août 1801 – Par ordre du Premier Consul, les journalistes ne doivent plus parler de tout ce qui peut concerner la religion et ses ministres. –  10 août 1801 – Installation d'une commission chargée de rédiger le code rural. –  15 août 1801 – Nelson essuie un nouvel échec devant Boulogne. –  24 août 1801 – L'électeur de Bavière accepte le traité de Lunéville ; il renonce à ses possessions de la rive gauche du Rhin. –  31 août 1801 – Le général Jacques François de Menou de Boussay signe à Alexandrie la capitulation des forces françaises d'Égypte.

2 septembre 1801 – Évacuation de l'Égypte. –  6 septembre 1801 – Institution des inspecteurs généraux du Trésor public ; ils devront vérifier les caisses des receveurs généraux et particuliers ainsi que celles des préposés des payeurs généraux de l'armée. –  7 septembre 1801 – Installation de Napoléon Bonaparte à Saint-Cloud. –  8 septembre 1801 – Ratification du concordat par le Premier consul. –  9 septembre 1801 – Création de la rue de Castiglione. Début de la transformation du quartier des Tuileries . –  16 septembre 1801 – Création d'un directeur général et de quatre administrateurs de douanes. –  18 septembre 1801 – Ouverture de l'exposition de l'industrie nationale, dans la cour du Louvre. –  26 septembre 1801 – Au Conseil d'État, à l'occasion de la discussion des articles du Code civil portant sur le mariage, le Premier Consul insiste personnellement pour que l'obéissance soit spécifiée parmi les devoirs de la femme. –  27 septembre 1801 – Suppression de la place de directeur du Trésor public mais création d'un ministre du Trésor public. –  29 septembre 1801 – Signature d'un traité de paix entre la République française et le royaume de Portugal.

1er octobre 1801 – Signature de préliminaires de paix entre l'Angleterre et la France, représentée par Louis Otto. –  4 octobre 1801 – La jouissance des édifices nationaux qui furent autrefois des églises est retirée aux théophilanthropes par arrêté. –  6 octobre 1801 – Napoléon Bonaparte commande un sabre « de dimensions médiocres et commodes pour qu'il soit porté dans les grandes solennités » ; le Régent et d'autres diamants doivent en être l'ornement. –  8 octobre 1801 – Conclusion d'un traité de paix entre la République française et l'empereur de Russie. –  9 octobre 1801 – Arrêté ordonnant le percement des futures rues de Castiglione, des Pyramides et de Rivoli. –  24 octobre 1801 – Le général Leclerc est nommé à la tête de l'expédition de Saint-Domingue, destinée à reconquérir l'île. –  28 octobre 1801 – Dissolution de la Diète helvétique. –  29 octobre 1801 – Le Théâtre Feydeau devient le Théâtre national de l'Opéra-Comique.

4 novembre 1801 – Les quatre chevaux de bronze apportés de Venise à Paris sont posés sur les piliers des portes de la grille du palais consulaire. –  7 novembre 1801 – Napoléon Bonaparte, à la séance de l'Institut, propose de décerner à Alessandro Volta une médaille d'or en récompense de ses expériences sur le galvanisme. –  9 novembre 1801 – Deuxième anniversaire du 18 brumaire et proclamation du Premier consul : «  De quelque côté que se portent les regards, s'ouvre une longue perspective d'espérance et de bonheur... »–  12 novembre 1801 – Un gouverneur, Géraud Duroc, et quatre préfets du palais des Tuileries sont institués par arrêté ; le même édicte des règles de cérémonial pour la réception des ambassadeurs et autres circonstances officielles. –  30 novembre 1801 – Élection de l'Abbé Grégoire (Louis Grégoire) au Sénat ; il est le chef de l'Église constitutionnelle.

3 décembre 1801 – Début des négociations franco-anglaises à Amiens. –  6 décembre 1801 – Reprise des travaux du Tribunat. –  14 décembre 1801 – Départ de l'expédition de Saint-Domingue sous le commandement du général Leclerc. –  17 décembre 1801 – Renouvellement du traité avec la régence d'Alger ; le Dey continue à percevoir un tribut payé par la France. –  29 décembre 1801 – La peine de mort restera appliquée ; ainsi en décide une loi.

Il suffit de positionner le curseur sur n'importe quelle date pour qu'une info-bulle indique automatiquement la date correspondante dans le calendrier révolutionnaire.
Année suivante : 1802
Version mobile du site.
Version standard

Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]